Le monde est petit, preuve #83 :

En Thaïlande, plus de deux ans après être parti du Québec, j’ai croisé Jessica et Mikaël, deux joueurs d’ultimate frisbee connus dans ma ville natale. En voyage pour longtemps eux aussi, on a pu passer le nouvel An ensemble à Chiang Mai et apprendre à se connaître avant qu’ils continuent leur route vers le Laos.

De mon côté, suite à la Thaïlande, je suis parti pour les Philippines rejoindre un ami avec qui j’avais enseigné l’anglais en Chine. Mais pour entrer au pays, il me fallait un billet de sortie! Apprenant cette nouvelle à l’aéroport et croyant rester plusieurs mois aux Philippines (et déjà très très en retard pour mon vol…), j’ai acheté le billet d’avion le moins cher sortant du pays deux mois plus tard. Je n’ai pas regardé c’était où, « Kota Kinabalu », mais ce n’était pas important : je n’irais probablement pas.

Probablement.

Parce qu’un mois et demi plus tard, blessé aux abdos et incapable de faire une activité physique (i.e. tout ce que je voulais faire aux Philippines), je devais prendre une décision. C’est alors que je me suis rappelé mon billet d’avion!

Je vérifie où se trouve cette Kota Kinabalu et découvre cette ville malaisienne sur l’île de Bornéo. Intéressant.

Et puis j’allume : Mikaël et Jessica sont quelque part en Malaisie, à travailler dans une petite ville dont j’ai oublié le nom… Je leur écris, et apprends qu’ils arriveront à Kota Kinabalu la veille de mon vol.

Le monde est petit.

2016-03-27 16.12.25

On se revoit en Australie!