Tsé la fois, en Espagne…

La fois où j’ai perdu mon appareil photo. Tsé la deuxième.
La fois où je saignais du nez pendant 20 minutes au milieu d’un immense club à Barcelone.
La fois où celui qui m’a pris en auto-stop a pris deux heures à faire 100km, ben évaché en se roulant quatre ou cinq joints, les fenêtres fermées.
La fois où j’arrêtais pas de sacrer en néérlandais pendant le réveillon de Noël.
La fois où on a grimpé une voie de sept pitchs et 230m de haut, en faisant les deux dernières longueurs dans la noirceur totale avec nos lampes frontales.
La fois où on a fait la septième longueur non seulement dans le noir, mais en solo.
La fois où Francis s’est fait voler son iPod.
La fois où je me suis fait voler mon iPod.
La fois où Sam était sûr qu’on allait se faire attaquer par des sans-abris parce qu’on couchait dans leur spot.
La fois où je suis devenu apatride.
La fois où Francis a vomi d’alcool avant moi.
La fois où pendant 30 longues secondes, j’étais convaincu que j’allais passer la nuit pris sur une paroi à 250m dans les airs.
La fois où j’ai frôlé la faim des sans-abris, et où j’ai revu ma conception d’un bon repas.
La fois où j’ai dormi illégalement dans une auberge de jeunesse grâce à la complicité de trois Américaines.
La fois où on a pissé dans le lavabo d’un bar les trois en même temps, pour ensuite s’y laver les mains, avant de réaliser ce qu’on venait de faire parce que Sam se demandait « Pourquoi Diable les toilettes sont-elles si hautes? »
La fois où les Québécois ont fait lever un incroyable party de Noël avec des Hollandais et des Australiennes.
La fois où Francis et moi on s’est entraîné avec une poutre de soutien et un bac à fleurs dans un centre commercial, parce qu’on avait 7 heures à rien faire en attendant notre autobus.
La fois où je me suis baigné nu dans la Méditerranée quelques minutes après avoir traversé la nouvelle année.

Tsé, la fois où on est allés en Espagne…

Advertisements

Un avis sur « Tsé la fois, en Espagne… »

  1. Je confirme, ce party de Noël, c’était inoubliable… Je me tape tous tes articles, ce soir, ici, à Castelldefels, à deux pouces de la fin de mon trip « à Barcelone » (c’est pas Barcelone, c’est à côté), pis je badtripe depuis des jours, mais tes articles sont ce que j’ai pas réussi à écrire, hell, à penser clairement. Donc ça fait du bien à lire.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s