Moment chinois II

Sur un siège de train dans le nord-est de la Chine, je somnole depuis deux heures, assis sur le bord de la rangée. Je me réveille, sentant mon mollet éclaboussé. J’ouvre les yeux et voit le papa de l’autre côté de la rangée qui tient son jeune fils au-dessus de l’allée pour qu’il… urine.

Par terre. Dans le train.

Deux heures et demi à voire cette flaque de pisse odorante s’étendre tranquillement dans tout le wagon avec les passants qui marchent dedans.

C’est aussi ça, la Chine.

Advertisements

Un avis sur « Moment chinois II »

  1. Ping : Vivre la Chine | Poète sans frontières

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s