Mes meilleurs moments de voyage en 2015

L’année 2015 fut une année spéciale, divisée entre la sédentarité et l’aventure pure. Elle débuta en Chine et se termina en Thaïlande, me menant dans cinq pays d’Asie tous bien différents les uns des autres. Et comme si ce n’était pas assez pour se démarquer, cette dernière année fut témoin de mon 25e anniversaire!

Voici donc les meilleurs moments de mon voyage en 2015, dans le désordre:

Me baigner dans le lac Tilicho (et le tour des Annapurna)

Népal

Le tour des Annapurna est l’une des grandes randonnées les plus prisées au monde, et possiblement la plus fréquentée. Et il y a plusieurs raisons à ça. En fait, il y en a tellement que ceux qui l’ont déjà fait la qualifient souvent de trek extrêmement varié. Et avec raison.

Chaque journée de marche offre des villages uniques et des paysages différents. De la jungle de Bhulbhule au col Thorung La (5416m), en passant par le désert du Mustang et les étendues vertes autour d’Upper Pisang, la randonnée autour des Annapurna ne cesse de surprendre et d’émerveiller.

L’un de ses moments forts est le lac Tilicho qui, à 4949m d’altitude, est l’un des plus hauts lacs au monde. L’un des plus beaux aussi (selon mon opinion complètement biaisée), entourée de sommets blancs et de glaciers.

La suite… sur la photo ci-dessus!

Mettre les pieds en Corée du Nord

NK

En mai 2015, j’ai eu une opportunité inespérée de découvrir un autre recoin de notre planète. Une chance unique offerte par deux amis qui étudiaient le mandarin et qui avaient rencontré la bonne personne, tout simplement.

Une semaine plus tard, nous mettions les pieds en Corée du Nord et visitions un fragment de cette dictature incroyablement isolée. Parler avec l’un d’entre eux, contempler cette gigantesque façade présentée aux étrangers, apprécier les failles de cette fausseté et saisir des brides de tout ce qui se cache derrière…

Bref, en 2015, j’ai été dans le pays le plus fermé du monde!

Grimper une grande voie à Tonsaï

Thaïlande

Le « multipitch », ou la grande voie, c’est l’escalade de plusieurs voies l’une au-dessus de l’autre (expliqué un peu plus longuement ici). C’est à Tonsaïque j’ai eu la chance d’être approché par un Brésilien qui se cherchait un partenaire moindrement expérimenté pour en faire… chance que je n’ai pas ratée!

Cinq voies (une 6a+ et quatre 6b), quatre ou cinq heures de grimpe sur une paroi fantastique et parsemée de stalagtites, de colonnettes, de sections en dévers et d’autres en dalle et de prises toutes plus inimaginables les unes que les autres… C’était l’une des montées les plus éclectiques et originales que j’aie faites.

Si on ajoute à tout ça la chaleur des tropiques et les paysages à couper le souffle, on a tout ce qu’il faut pour s’assurer de passer un bon moment!

Une soirée de fête avec de purs étrangers (et un serpent)

Chine

Peu après avoir quitté mon poste d’enseignant d’anglais à Pékin (à la mi-août), je me suis retrouvé à Yangshuo, un village touristique dans une formidable région du sud de la Chine. J’y arrive avec un Canadien rencontré la veille (à Guilin) et après un tour en radeau de bambou sur la rivière, on décide d’aller manger. Le monde étant petit et rempli de coincidences, on tombe sur un groupe de voyageurs que j’avais rencontrés à Zhangjiajie une semaine plus tôt. Une française, un Brésilien, deux Espagnols et un Polonais se joignent donc à nous.

Ayant tous terminé notre repas, je leur propose d’aller dans cette auberge/bar où ils servent un serpent vivant. Et comme je l’espérais, j’ai la chance de vivre une toute nouvelle expérience: boire du sang de serpent encore chaud et manger son coeur qui bat encore… Un peu morbide, mais tout de même fascinant!

À ce moment, la soirée ne faisait que commencer, alors que l’autre Canadien et moi décidons de prendre d’assaut la table de beerpong. Plusieurs heures plus tard, entrecoupées de fous rires et d’émotions fortes, nous remportions le titre de champions du beerpong.

Une soirée intense, anormale, authentique et spontanée qui vient facilement se loger parmi mes moments inoubliables de voyage.

« Deep water soloing » à Tonsaï

Thaïlande

Spiderman en action!

Le « deep water soloing » (DWS), c’est de l’escalade en maillot de bain (avec seulement des souliers d’escalade) au-dessus d’une étendue d’eau assez profonde pour pouvoir y chuter et ne pas se blesser. Et j’ai eu la chance d’en faire dans un des meilleurs endroits au monde.

Sous le soleil de la Thaïlande, sur des falaises de qualité incroyable, travaillant des voies d’escalade excitantes et stressé par cette absence de sécurité perché bien haut, l’adrénaline courait jusqu’au bout de mes doigts.

Dire adieu à mes élèves à Pékin

Chine

Mon année en Chine fut riche en émotions, en rencontres et en nouvelles expériences. Et au coeur de tout ça: mes élèves, tous plus mignons les uns que les autres. Car avant même d’apprendre à aimer l’enseignement, j’ai appris à les aimer eux. Ces tout petits êtres humains qui, par un câlin spontané ou un sourire des plus sincères, savaient si bien illuminer une journée.

Leur dire au revoir ne fut certainement pas chose facile, mais de constater à quel point ils tenaient à moi – et moi à eux – fut un moment profondément touchant. De voir une mère verser quelques larmes en apprenant mon départ et de parler à tous ces parents qui espéraient me voir revenir à Pékin quelques mois plus tard me réchauffa le coeur, c’est le moins qu’on puisse dire.

 Ils me manquent un peu, je dois dire…

Island Peak (et le trek des trois cols)

Népal

Peu de moments dans la dernière année de ma vie furent aussi… « complets » que mon ascension des 6189 mètres du Island Peak. Une épreuve physique et mentale unique, un tout premier contact avec l’alpinisme et des paysages qui pourraient définir l’infini et le grandiose.

La réalisation d’un rêve, lui-même imbriqué dans la réalisation d’un autre projet de rêve: le trek des trois cols.

*J’aurais facilement pu ajouter quelques moments à cette liste. J’ai cependant décidé de les intégrer à un autre texte, en apparence opposé à celui-ci, mais étonnament similaire… À suivre.

.

Alexandre

Advertisements

3 avis sur « Mes meilleurs moments de voyage en 2015 »

  1. Bien bien cool cette lecture Amigo ! Je te souhaite le meilleur pour 2016, la santé avant tout puis encore moult rencontres, cultures, kilomètres, paysages, bons moments. Au plaisir

    J’aime

  2. Ping : Mes moments de voyage les plus difficiles de 2015 | Poète sans frontières

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s