Comment prévenir et détecter le mal aigu des montagnes

Cette section n’est qu’une aide visant à résumer les éléments essentiels relatifs à la randonnée en haute altitude. Il est primordial de consulter son médecin pour connaître les précautions et mesures à prendre, chaque cas étant différent.

Le principal danger qui guette les trekkeurs en haute altitude est le mal aigu des montagnes (MAM) et ses complications. En fait, 15% des randonneurs en ressentiront les effets après 2000m et 60% des gens seront touchés à plus de 4000m.

Il est important de savoir que le MAM touche autant les personnes jeunes que les plus âgées, et qu’une bonne forme physique ne prévient pas son apparition. Tous peuvent être affectés. Et comme la montée lente et graduelle est essentielle, les jeunes gens athlétiques en sont souvent victimes, péchant par excès de confiance.

Heureusement, il y a plusieurs précautions à prendre avant et pendant la randonnée pour éviter ce syndrome lié à la haute altitude qui peut dégénérer très rapidement.

Incontournables pour ne pas souffrir du MAM :

  • Monter en l’altitude lentement. Il est recommandé de prendre au minimum une journée de pause pour s’acclimater à 3000m, puis une à chaque 400-500m de dénivelé positif.
  • Boire beaucoup d’eau. Beaucoup, beaucoup, beaucoup. Forcez-vous.
  • Rentabiliser les journées d’acclimatation. Une façon de maximiser son acclimatation est de prendre de l’altitude durant le jour, pour redescendre dormir plus bas (ex. : monter un petit sommet ou faire une excursion de quelques heures dans les environs en tentant de monter en altitude).
  • Prendre des médicaments prescrits par votre médecin pour prévenir le MAM ou en atténuer les effet (ex. : Diamox).
  • Arrêter de prendre de l’altitude lors des premiers symptômes (et redescendre s’ils s’aggravent ou ne se dissipent pas en 24 heures).

Malgré tout, il est possible que vous soyez touchés par le MAM à un moment ou un autre. Il est alors extrêmement important de savoir en reconnaître les symptômes, de les communiquer rapidement et de cesser la montée.

Les premiers symptômes pour détecter le MAM :

  • Fatigue généralisée
  • Maux de tête
  • Étourdissements/vertiges
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Pertes de lucidité
  • Difficulté à dormir

Encore une fois, cette page n’est qu’une aide visant à simplifier la compréhension des mesures à prendre lors d’une randonnée en haute altitude ainsi qu’à faciliter la préparation d’un tel trek. La consultation d’un médecin est nécessaire.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s